Résidence paysagère à Bussière-Nouvelle

Publié le 9 novembre 2012

Dans le cadre de l’ALUR (Atelier Local d’Urbanisme Rural, initié par le Pays Combraille en Marche), la commune de Bussière-Nouvelle a engagé une grande réflexion sur l’aménagement de ses espaces publics, dans le centre-bourg et au village de Blavepeyre notamment.

L’originalité de cette étude est qu’elle laisse une grande place à la parole des habitants, et cela depuis la rédaction du cahier des charges qui a permis de recruter un maître d’oeuvre. Dans un premier temps, un manifeste a été rédigé, témoignant des idées et de la volonté des habitants et du Conseil municipal : « En questionnant ses habitants, l’espace public et, de manière générale, son territoire, la commune de Bussière-Nouvelle cherche à se projeter dans son avenir, plus ou moins proche ; envisager des aménagements simples, durables, qui répondront encore aux attentes de la population dans plusieurs décennies ; imaginer l’évolution démographique et l’attractivité de la commune, à l’échelle départementale, voire régionale ; écrire sa propre définition de l’urbanisme rural, appliqué à son territoire. »

En Juin dernier, l’équipe de maîtrise d’oeuvre, menée par la paysagiste Marie Baret et l’architecte Victor Miramand (Un Pas de Côté) et la jardinière-ethnobotaniste Nathalie Batisse, a été recrutée.

En Juillet, une première résidence paysagère a été effectuée par l’équipe, permettant de rencontrer les habitants, recueillir leurs désirs, leurs visions de la commune et leurs attentes. Cela fut aussi l’occasion pour l’équipe de se familiariser avec les lieux et comprendre l’ensemble des enjeux.

Le 1er Novembre dernier, toute l’équipe de maîtrise d’oeuvre est revenue à Bussière-Nouvelle. Durant quatre jours, cette seconde résidence paysagère a permis de présenter et de confronter avec les habitants les premières esquisses réalisées. Si ces propositions ont été dans un premier temps présentées en réunion au Conseil municipal, elles ont été ensuite éprouvées sur le terrain, avec les habitants.

A l’aide de piquets, de rue-balise et d’une bombe de peinture, il a été ainsi possible de matérialiser les projets et se rendre compte de leur emprise. Pour les habitants comme pour le maître d’oeuvre, cet exercice simple a permis de poser rapidement un certain nombre de questions, apporter quelques réponses et permettre d’avancer dans le dessin des projets.

Cette résidence paysagère a également été l’occasion de débuter concrètement la mise en valeur de la commune. Ainsi, le Samedi 03 Novembre, armés de tronçonneuses, sécateurs, râteaux et cisailles, une quinzaine de personnes, habitants, élus, membres du Pays Combraille en Marche et du CAUE, ont entièrement débroussaillé et réouvert le Chemin du Péché, depuis longtemps impraticable. Ce fut un beau moment de vie du village, autour d’un chantier collectif, au service de tous.

Un second chantier a également été réalisé Dimanche matin, afin de dégager de la végétation une croix au village de Villevaleix.

Dimanche, en fin d’après-midi, l’équipe de maîtrise d’oeuvre est repartie.

Elle a pu recueillir un grand nombre d’informations, de réponses à ses questionnements ainsi qu’une validation de son travail. Il s’agit désormais pour elle d’affiner ses propositions et permettre à la commune de Bussière-Nouvelle d’avancer dans sa démarche d’aménagement.